Tu es Pierre avec Michel Sardou

http://www.dailymotion.com/video/x57yfm_tu-es-pierre_music

(clic droit: ouverture du lien dans une fenêtre séparée)

Cette histoire aurait pu se passer Sur les bords du lac de Tibériade, dans les années 30 de l’ère chrétienne.
C’était au printemps le grand jour de l’ouverture. Pierre surveillait son bouchon. Pas le moindre espoir de la plus maigre friture, pas plus d’ablette que de goujon.
Quand il aperçut, aux alentours de midi, Un genre de prophète, un Messie, Qui lui dit qui lui dit qui lui dit oh :
Tu es Pierre. C’est sur toi que je bâtirai la terre. Tu dois sauver tes frères. Tu es Pierre. Salue ton père et va faire ta valise. Sur toi je rebâtirai mon église.
Moi j’aime mon boulot, ma famille et mes copains. Je n’peux pas m’en aller comme ça. J’aurais l’air de quoi, de partir sur les chemins Pour chanter des alléluia ?
« Fais ce qu’on te dit », lui répondit le Messie, « Et n’oublie pas qu’au Paradis
C’est écrit c’est écrit c’est écrit oh : » Tu es Pierre c’est sur toi que je bâtirai la  terre, Tu dois sauver tes frères Tu es Pierre Salue ton père et va faire ta valise
Sur toi je rebâtirai mon église
Tu es Pierre. C’est sur toi que je bâtirai la terre. Tu dois sauver tes frères.

  1. Autre texte:

1 Pierre 2 v. 4 ¶  Approchez–vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu, 5  et vous–mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez–vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, en vue d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus–Christ ;

  1. Cette chanson de Michel Sardou est loin d’être hérétique. Elle met en évidence l’appel  adressé à Pierre : Je te ferai pêcheur d’homme et le commentaire qui suit dans l’Evangile de Luc indique: « Alors ils ramenèrent les barques à terre, laissèrent tout et le suivirent. ». Oui Pierre avait bien reçu cette mission de pêcher des hommes, pour mettre en place le Royaume de Dieu, semblable à un filet….)Sur toi je bâtirai l’Eglise, sur toi je bâtirai la terre ajoute Sardou (Pierre Delanoé)

Point intéressant, présent également dans la chanson, c’est que dans le contexte des deux appels voire des trois dont nous avons parlé, Jésus prononce à chaque fois, comme pour marquer le cadre de la fonction : «  toi suis-moi », presque « tais-toi maintenant et suis moi ». Fais ce qu’on te dit. Il y a un temps de rupture, de décision, d’engagement. Il y a un avant et un après.

Dans Mathieu :16v.24 ¶  Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui–même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive

Dans Luc 5:« Alors ils ramenèrent les barques à terre, laissèrent tout et le suivirent. ».

Dans Jean 21:   Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu. Après avoir ainsi parlé, il lui dit : Suis–moi. (v19) Et une deuxième fois (v21) alors que Pierre lui pose des questions : Toi, suis–moi.

Il me semble important de bien remettre en évidence ces éléments. C’est Christ qui est la tête, c’est lui qui est présent sur le chemin, devant ; c’est lui qui ouvre la marche. Cela est vrai pour Pierre et pour chacun de nous. Aujourd’hui encore, Jésus te dit : toi suis-moi. Marche dans mes pas ; mon Esprit te conduit

2. Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise

 Pierre va donc jouer un rôle important dans la mise en route de l’Eglise. C’est lui qui d’une certaine manière va ouvrir les portes du royaume aux Juifs, aux Samaritains et aux païens.

Etait-il appelé, pour autant, à devenir le chef de l’Eglise à la manière d’un empereur et l’Eglise avait-elle besoin de devenir une super structure, hyper hiérarchisée, alors que Jésus a bien dit que : «  là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux » ? En formulant ainsi la question, bien évidemment vous avez la réponse. C’est une question importante qui est à l’origine de beaucoup de séparations au sein de l’Eglise universelle, en particulier à l’origine des schismes avec l’Eglise d’Orient et avec le Protestantisme. Pierre n’a jamais été un pape, ni un souverain Pontife et Jésus n’a jamais voulu que son Eglise soit aussi un état, comme l’est le Vatican, puisqu’il disait à Pilate qui lui posait la question «  mon royaume n’est pas de ce monde ». Bon, il ne sert à rien de se focaliser sur ce point, d’autant plus que le pape actuel, par son comportement exceptionnel, semble bien dire la même chose.

Il me semble, cependant,  important de m’arrêter quelques instants sur cette parole de  Jésus, car elle pleine d’enseignement sur la nature humaine, sur notre propre nature

 7  Jésus reprit la parole et lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux.

18  Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront pas contre elle.

19  Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : Ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

On dirait aujourd’hui que Pierre était un des cadres de l’équipe de Jésus. Et là, il est le premier à dire, ouvertement que Jésus est le Messie. « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »

La réponse  de Jésus est toute de finesse et de symbole et vaut pour tous les croyants.

1. Pierre est dirigé à la fois par la chair et le sang et il peut faire des erreurs magistrales et en même temps il peut être dirigé par l’Esprit de Dieu et accomplir une mission éternelle. Il est à la fois le Petros, le Roc solide soutenu par l’Esprit de celui qui est l’éternel rocher et il est en même temps la pierre banale, le caillou vulgaire, pas toujours suffisamment dégrossi et dont on peut, parfois douter de l’utilité. Et pourtant c’est sur cette pierre, composée de chair et de sang que Jésus va son construire son Eglise.

Ce texte nous rejoint, car Pierre va l’appliquer pour chacun de nous en disant : « Approchez–vous de lui, pierre vivante » La pierre vivante c’est Jésus, c’est elle qui constitue la pierre angulaire, la pierre de base, la première pierre 5  et vous–mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez–vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, en vue d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus–Christ

Pierre a reçu une mission, nous recevons une mission. Nous ne sommes pas appelés à demeurer seulement des consommateurs de religion. Nous sommes appelés à construire une maison qui serve à la louange de Dieu sur la terre. Cette maison c’est d’bord notre propre vie. Paul dira : » vous êtes le temple du St-Esprit. Votre vie doit être une louange  à Dieu. Cela nous interroge déjà

Et puis ensemble nous construisons un espace de louanges, de liberté, de justice, dans lequel  les êtres humains, créatures de Dieu trouvent leur épanouissement. Nous n’avons pas le choix. Sardou ne se trompe pas quand  il dit «Pierre,  tu sauveras la terre ». Cette pierre a bouleversé l’Empire Romain. Et aujourd’hui nous avons la possibilité de changer les choses par l’Esprit de Dieu qui agit en nous. La France est en train de crever de sa perte de vision. Le Monde est en train de mourir en laissant d’un côté ceux qui se prennent pour le dieu tout puissant de la finance écraser les plus faibles et de l’autre  ceux qui se prennent pour le dieu juge et sanguinaire et qui violent, tuent, massacrent en se servant au passage. N’aurions-nous rien à dire. N’y a-t-il pas la place pour un monde de justice, de respect solidaire, d’acceptation de l’autre dans sa différence, un monde qui construit au lieu de détruire. « Tu es pierre, sur toi je bâtirai la terre ». Dans la morosité ambiante, frères et sœurs ,nous avons quelque chose à dire, nous avons quelque chose à faire ici et maintenant.

C’est contre cette construction spirituelle que la mort ne pourra rien faire. Car justement et par définition elle est porteuse de Vie, de la Vie de celui qui la donne pour l’éternité.

Sommes-nous des pierres vivantes ? Vous êtes le temple de l’Esprit et  Jésus ajoute que les portes de la mort ne pourront rien faire contre ce temple. C’est la vie éternelle.

 2. La réponse de Jésus à Pierre contient d’autres éléments que j’aborderais ultérieurement. Pour le moment je termine  par cet appel : «  toi suis-moi »